What are you looking for?
  • /
  • PetNews
  • /
  • La SPA, protectrice des animaux ou de ses gestionnaires ?
La SPA, protectrice des animaux ou de ses gestionnaires ?
21 décembre 2013
1436 visites

La SPA, protectrice des animaux ou de ses gestionnaires ?

canardCabuNul n’aura manqué l’article incendiaire du Canard Enchaîné sur les comptes pour le moins opaques de la SPA. Paru dans l’édition du mercredi 11 décembre, le papier dénonce les « singeries financières » de la Société Protectrice des Animaux, qui semble davantage préoccupée du compte en banque de ses gestionnaires que des besoins des bénévoles et des animaux dans les refuges qu’elle soutient.

Le fait que la SPA se « goinfre sur la bête », pour reprendre le titre du Canard, ce n’est pourtant un secret pour personne. Déjà en 2002, puis en 2009, la Cour des Comptes avait très sévèrement épinglé l’association : détournement de fonds,  factures gonflées, gaspillages, dirigeants surpayés, guerres intestines et de succession, sans compter un « trésor de guerre » de 79 millions d’euros constitué sur des dons et legs inutilisés… qui visiblement ne sert pas à nourrir les bêtes.

De surcroit, l’article du 11 décembre met en cause l’administratrice provisoire Michèle Lebossé, nommée le 19 novembre 2009 pour une durée de 6 mois à la tête de l’association, le temps de faire le ménage. Nous sommes à la veille de 2014, et la dame est toujours en place… D’après l’hebdo satirique, cette dame patronnesse de choc se serait octroyée 1,26 million d’euros d’émoluments et aurait lancé trois pétitions sur Internet dans le seul but, purement marketing, « de recueillir des adresses mails pour ensuite partir à la pêche aux dons et aux legs ».

Légitimement scandalisés par de telles pratiques, nos concitoyens réfléchissent donc à deux fois avant de faire des dons aux refuges SPA. Sauf qu’il peut y avoir malheureusement confusion entre la SPA basée à Paris, et les refuges membres du réseau de la Confédération Nationale des SPA de France, qui n’ont aucun lien juridique entre elles. Confusion que les médias relaient par manque de précision, et qui est évidemment déplorée sur le terrain :  « Les gens viennent nous voir en disant que c’est scandaleux ce qui se passe dans les SPA, que nous faisons de l’argent sur le dos des gens, mais c’est faux », explique ainsi Anne-Marie Aubert, vice-présidente du centre CNSPA de Toulouse sur le site Toulouseinfos.fr. « Le groupe de la SPA de Paris n’est pas le même que le notre. En France, il y a deux organismes qui s’occupent de recueillir des animaux, la Confédération des SPA de France (CNSPA) qui est partout sur le territoire, et la SPA de Paris qui a des refuges dans différentes villes. Celle de Paris est subventionnée et c’est celle qui envoie des courriers dans les boîtes aux lettres, les autres sont autonomes. »

Avis donc aux généreux donateurs, surtout à la veille des fêtes : tous les amis des bêtes ne sont pas corrompus ! Et ils ont toujours besoin de vous…

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis