What are you looking for?
  • /
  • PetNews
  • /
  • Nestlé impose des normes respectueuses du bien-être animal à ses fournisseurs
Nestlé impose des normes respectueuses du bien-être animal à ses fournisseurs
22 août 2014
2574 visites

Nestlé impose des normes respectueuses du bien-être animal à ses fournisseurs

Le géant suisse a annoncé l’obligation pour tous ses fournisseurs dans le monde entier de respecter un cahier des charges respectueux du bien-être animal pour leurs productions. Pour les ONG et les défenseurs des animaux, cette décision de la part d’un grand groupe industriel est d’une envergure inégalée à ce jour. Elle imposera désormais à des milliers de fermes de fournir davantage d’espace aux animaux d’élevage, et de rompre avec des méthodes controversées telles que la section des cornes chez les bovins et caprins, la castration des animaux sans anti-douleurs et l’élevage de poules pondeuses en cages. « Nos consommateurs se sentent concernés par le bien-être des animaux de ferme. En tant que groupe industriel, nous nous engageons afin d’assurer une qualité de vie supérieure pour les animaux tout le long de notre chaîne de production », a déclaré Benjamin Ware, manager des ressources responsables chez Nestlé.

Le fait que l’une des plus importantes compagnies d’agro-alimentaire mondiales progresse en ce sens pourrait bien faire des émules dans ce secteur industriel et inciter de plus petites entreprises à adhérer aux mêmes pratiques, assurent les ONG pro-animal. « C’est un véritable espoir. Il existera désormais de nouvelles normes et cela ouvre peut-être une nouvelle ère, dans laquelle des géants comme Wal-Mart pourraient suivre les traces de Nestlé », estime Matt Rice, de l’association américaine Mercy for Animals.

Début 2014, cette association avait enquêté dans une ferme du Wisconsin, fournissant Nestlé en lait, dans laquelle les employés maltraitaient les animaux. 4 d’entre eux ont été licenciés pour cruauté envers les animaux. La découverte de ce type de pratiques aurait contribué à mettre en place ces nouvelles normes exigées par la compagnie.

Celles-ci n’affecteraient pas la vente au détail des produits, bien qu’il sera sans doute nécessaire pour Nestlé d’accompagner financièrement ses fournisseurs dans un premier temps, afin que ceux-ci puissent adapter leur lieu de production aux normes.

Le fait est qu’une pression de plus en plus forte s’exerce sur les industriels du monde agro-alimentaire de la part des ONG et des consommateurs eux-mêmes, qui exigent plus d’éthique et de transparence dans les conditions de production et d’élevage des animaux. Le rapport à l’alimentation est une problématique très émotionnelle chez les consommateurs : « Une révolution alimentaire est en marche. Les gens s’intéressent plus que jamais à ce que fait le lobby agro-alimentaire et à ce qu’il leur sert dans leur assiette », explique Vani Hari, une bloggeuse connue sous le nom de « Food Babe », qui a contribué à de nombreuses campagnes de pression sur des groupes industriels comme Subway, afin qu’ils utilisent moins de produits chimiques et revoient leurs pratiques. « Si cette industrie veut passer le cap de la prochaine décennie, elle devra s’adapter. »

Nestlé a déclaré par ailleurs que le groupe engagerait un partenariat avec World Animal Protection International afin de diffuser plus largement son nouveau cahier des charges et ses nouvelles normes à ses 7300 fournisseurs et à tous les partenaires avec lesquels ils travaillent au quotidien pour livrer lait, viande, œufs et farine.

Le groupe a également engagé un contrôleur de gestion indépendant afin de s’assurer que ces normes seront respectées tout le long de la chaîne de production. Certains contrôles pourront être inopinés et se faire en présence de représentants de l’ONG. La Humane Society of Unites States estime que le programme de Nestlé est le plus ambitieux et engagé envers le bien-être animal à ce jour.

(Source : L.A Times, 21 août)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Responses

  1. THIEBAUT

    j’ai vraiment envie d’y croire !! comment être certain qu’il ne s’agit pas d’un coup de pub ?? d’ailleurs, peu de média en parle…??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis