What are you looking for?
  • /
  • VIPets
  • /
  • Chanel, « une femme libérée »
Chanel, « une femme libérée »
28 septembre 2015
4945 visites

Chanel, « une femme libérée »

Thierry Bedossa est un amoureux des animaux, nous le savions tous déjà. A la clinique de Neuilly, ses compagnons sont libres, ils participent activement à la vie quotidienne de l’entreprise, connaissent le personnel, sont autonomes, respectueux, mais aussi respectés. Une des règles primordiales est de prendre en compte leurs besoins, tant biologiques que sociaux.

Dans sa famille animale, il y a une individualité qui tient une place de choix, c’est Chanel, petite chatte de 5 ans, extrêmement gracile et intelligente. Ses interactions avec les humains le prouvent : Chanel identifie très vite les amis de Thierry, les habitués, ceux qui aiment les animaux, ceux qui y sont indifférents, et se lie avec eux en conséquence. Elle a un rapport aux humains très particulier, presque mimétique. « Chanel vit dans un milieu socialement super stimulant, explique Thierry. Elle est donc très heureuse parce qu’elle peut vivre de nombreuses expériences. J’ai 3 chats, des chiens, mais Chanel et moi avons développé une relation d’affinités et de complicité très forte. Durant mon temps privé, elle est toujours avec moi, toujours disponible. Elle dort avec moi, me regarde, me parle… Quand elle est en chaleur, elle me cajole plus que d’habitude… puis va vivre sa vie. Elle a un comportement très étonnant pour un animal, on dirait une femme… du 21ème siècle ! Parfois je trouve d’ailleurs que c’est ma femme idéale ! »

chanel chatte chaton bisou kitten cute

Crédit photo : E. Carre

Chanel a en effet une particularité pour un animal domestique, surtout femelle : elle n’est pas stérilisée. « C’est un choix personnel concernant mes animaux, je respecte leur intégrité. J’estime ne pas avoir le droit de porter atteinte à cela. » Et cela joue beaucoup dans la nature de Chanel, très femme, voire femme émancipée et libérée : « Chanel a donc 5 ans, et depuis qu’elle est mature, une fois par an, elle part se trouver un mâle, ce qui dans un milieu urbain est un exploit. Mais elle y arrive toujours. La première fois, elle a mis 10 jours. La deuxième année, 2 jours. La troisième, 2 heures. Elle a des chaleurs toute l’année, mais elle n’agit ainsi qu’une fois par an, comme un planning familial. Elle a une démarche très réfléchie, et je trouve ce côté femelle qui a des objectifs assez fascinant. Elle va droit au but, et adore s’occuper de ses chatons. Chaque année en l’observant j’apprends un peu plus de choses sur ce comportement, que j’attribuerais plus naturellement à l’homme, mais pas à une bête. Pourtant, Chanel se comporte ainsi, et je n’ai encore trouvé aucune explication à cela. »

Super-Maman

chanel chatons kitten litter basket cute pink

Posté sur l’Instagram de @lucienthefrenchcat 🙂

Très libre et décidée quand il s’agit de se choisir un « mari », Chanel n’en est pas moins une mère extrêmement attentive avec ses portées successives : « Elle est très maternante, c’est une excellente mère à tous les stades de la vie de ses chatons. Les deux premières semaines, elle leur tient chaud, les nourrit, les materne en les léchant par cycle de 24h, ce qui est une mesure d’hygiène mais un acte qui stimule aussi le transit intestinal des petits. Et elle les garde farouchement contre les intrus ». Malheur aux compagnons chiens de Thierry d’ailleurs s’ils s’approchent en toute naïveté du panier ! Pour l’avoir vue dans l’action, Chanel sait se métamorphoser en ninja si les truffes humides trempent trop près des petits…

Chanel et ses chatons from Pet in the City on Vimeo.

Au fil des semaines, quand ils sont plus aguerris, Chanel leur donne de l’autonomie et participe à leur éveil psychique et moteur. Elle les accompagne partout dans cet univers diversifié et stimulant qu’est la clinique. « Elle a surtout une excellente technique d’éducation : elle les laisse aller à la découverte de tout, mais elle est archi vigilante. Elle surveille tout. »

chanelcroquettes

Crédit photo : E.Carre

 

chanelhayat

Chanel et son chaton aux aguets face à Hayat (dans le reflet) Crédit photo : E.Carre

 

chanelchaton

Portrait de famille. Crédit photo : E.Carre

« En fait, elle les laisse apprendre par ‘essai-erreur’, ce qui est le meilleur des apprentissages. C’est idéal par exemple pour des enfants, puisqu’on ne les empêche pas de vivre des expériences et d’en tirer des enseignements. Ce que de nombreux parents ne savent pas toujours mettre en pratique, cette petite chatte le fait, instinctivement. C’est pour cela que j’ai coutume de dire que mes bêtes me donnent des leçons d’humanité ! »

Fausses morsures, soumissions avec le poids du corps, dans le jeu aussi, Chanel est très présente et très vive :

Chanel mode femme chaton chatte jeu trop mignon cute kitten

Crédit photo : E. Carre

chanel chatte chaton jeu trop mignon maman bébé

Crédit photo : E.Carre

Chanel mode chatte chaton jeu trop mignon

Crédit photo : E. Carre

A ce jour, tous les chatons de Chanel sont sevrés et ont trouvé une famille. Pour le petit dernier, un noiraud très vif, le matin où nous avons pris ces photos lui a permis de partager avec sa mère encore quelques moments de jeu et de câlins. L’après-midi même, il partait rejoindre sa nouvelle famille… celle de l’ex-shah d’Iran !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

17 Responses

  1. Delphine Destaville

    Jamais lu un tel monceau d’inepties en aussi peu de mots de la part d’un véto en plus ca fait peur!!

    Pensez aux gens qui vous lisent Docteur Bedossa et ne leur donnez pas à penser que de ne pas stériliser leur chatte est 1 chose à faire les chatons abandonnés pullulent par milliers dans les rues et/ou les poubelles.
    Scandalisée qu’un véto véhicule des idées aussi saugrenues au vu de la surpopulation animale en France quant à Chanel à ce rythme le Fiv aura bientôt raison d’elle ou à défaut une infection de l’utérus ou 1 cancer mammaire c’est bizarre l’article n’en parle pas de çà quid de son intégrité à ce moment là?

    1. Pet in the city

      Bonjour, voici plusieurs éléments de réponse :

      1/ L’article raconte une histoire particulière, celle de la relation qui unit le docteur Bedossa à Chanel et à ses animaux en général. C’est une relation et un point de vue personnels, assumés, et à aucun moment nous n’avons dit qu’il s’agissait d’en faire une méthode généralisée. Ne nous faites pas dire ce que nous n’avons pas dit.

      2/ concernant les maladies potentielles en cas de non-stérilisation : il existe dans le monde occidental une tendance qui consiste à transposer les prévenances que nous avons pour nous-mêmes aux animaux. On pense donc légitimement qu’en stérilisant une femelle, on lui évite un cancer, un peu à l’image d’Angelina Jolie qui, se sachant prédisposée à avoir un cancer du sein, a décidé de pratiquer une double mastectomie.
      Or, les résultats des études scientifiques les plus récentes sur la stérilisation des animaux, qui portent sur plusieurs dizaines de milliers d’individus et précisément sur les chiennes, sont beaucoup plus nuancés : les chiennes stérilisées présenteraient plus de cancers que celles qui ne le sont pas, hormis pour l’appareil génital et les mamelles évidemment.
      Pour les chattes, des études similaires n’ont pas encore été menées mais cela ne saurait sans doute tarder.
      Ces études sont très novatrices, elles sont faites grâce aux bases de données des compagnies d’assurance santé des animaux de compagnie dans les pays scandinaves, où proportionnellement beaucoup plus de propriétaires assurent la santé de leurs animaux et où les pratiques de stérilisation sont très encadrées, parfois même interdites par la loi.

      En juillet dernier, nous avons assisté au Congrès de l’UFAW sur les méthodes de conservation et le bien-être animal. De nombreux biologistes et scientifiques y expliquaient que la stérilisation n’est pas toujours conseillée pour des raisons de santé et même de bien-être, exemples à l’appui.

      3/ concernant le contrôle des populations : la plupart des études menées s’accorde à dire que la stérilisation d’un certain nombre d’individus d’une population donnée permet de diminuer celle-­ci, au moins les premières années : ainsi, la méthode TNR (trap-­neuter­-release) serait efficace sur du court terme selon plusieurs paramètres : constance et suivi de la méthode, nombre d’individus minimum à stériliser, etc. Il existe en revanche peu d’études sur le très long terme (plus de 5 ou 10 ans).
      Certaines études démontrent néanmoins que la méthode TNR peut favoriser une augmentation de population. Une étude scientifique (Foley, 2005) montre qu’il n’y a pas de diminution des populations étudiées sur 6 à 11 ans. Une autre (Gunther, 2011) montre, sur un an, une augmentation de la population après stérilisation.Les facteurs expliquant ce phénomène sont nombreux : migration des individus changeante, taux de survie des chatons augmenté, ressources vitales plus abondantes, dispersion des virus réduite, tolérance entre les individus augmentée, etc.

      La problématique est vaste et complexe, d’où les nombreuses préoccupations des scientifiques et biologistes sur le sujet.

    2. Muzelle CIME

      « Elle a des chaleurs toute l’année » ??? heu, il est vétérinaire ? Soit elle a un problème de dérèglement soit le grand T. BEDOSSA lui a inoculée une puce programmée pour faire 1 seule portée bien qu’étant « en chaleur tte l’année » !!! Je ne parle même pas des conséquences de cet état…
      En 30a de sites PA, c’est le plus grand éclat de rire ! Quelle mystification (mystificateur) !!!

      1. Pet in the city

        OK, nous aurions dû écrire « plusieurs fois dans l’année », il est évident qu’elle n’en a pas 365 jours par an.
        Tant mieux si l’article vous a fait rire, en tout cas. Pour vérifier la pratique de comportementaliste du docteur Bedossa, patience, nous allons bientôt faire un article dessus! Mais vous pouvez tout à fait vérifier par vous-même en prenant rendez-vous

  2. Bonjour Emmanuelle,

    Très joli article, accompagné de magnifiques photos ! Le modèle y est aussi pour beaucoup 😉 !
    A la lecture je me suis remémorée le moment où mon regard s’est posé sur Chanel… Outre le fait qu’elle possède un magnifique pelage (elle en joue d’ailleurs !) elle dégage une force tranquille , à la fois paisible et sûre d’elle. Son nom était tout trouvé !
    Une chasse aux idées reçues quant a une possible complicité entre homme et félin !
    Chanel mériterait le titre d’ambassadrice féline ?
    A bientôt
    Séverine

  3. Marie

    Laissez son intégrité à une chatte, penser qu’elle réfléchit à ne faire qu’une portée par an, ne pas penser à toutes les maladies qu’elle pourrait avoir à ne pas être stérilisée. Me voilà bien déçue de ce vétérinaire.

    1. Pet in the city

      Libre à vous de contester l’impression que laissent 5 années d’observation d’un comportement et de relation avec un animal. Le fait est que Chanel n’a qu’une portée par an alors qu’en n’étant pas stérilisée, la règle voudrait qu’elle en ait plusieurs chaque année.
      Concernant les éventuelles maladies, je vous transmets la même réponse que celle que j’ai faite à une autre internaute ce matin : il existe dans le monde occidental une tendance qui consiste à transposer les prévenances que nous avons pour nous-mêmes aux animaux. On pense donc légitimement qu’en stérilisant une femelle, on lui évite un cancer, un peu à l’image d’Angelina Jolie qui, se sachant prédisposée à avoir un cancer du sein, a décidé de pratiquer une double mastectomie.
      Or, les résultats des études scientifiques les plus récentes sur la stérilisation des animaux, qui portent sur plusieurs dizaines de milliers d’individus et précisément sur les chiennes, sont beaucoup plus nuancés : les chiennes stérilisées présenteraient plus de cancers que celles qui ne le sont pas, hormis pour l’appareil génital et les mamelles évidemment.
      Pour les chattes, des études similaires n’ont pas encore été menées mais cela ne saurait sans doute tarder.
      Ces études sont très novatrices, elles sont faites grâce aux bases de données des compagnies d’assurance santé des animaux de compagnie dans les pays scandinaves, où proportionnellement beaucoup plus de propriétaires assurent la santé de leurs animaux et où les pratiques de stérilisation sont très encadrées, parfois même interdites par la loi.

      En juillet dernier, nous avons assisté au Congrès de l’UFAW sur les méthodes de conservation et le bien-être animal. De nombreux biologistes et scientifiques y expliquaient que la stérilisation n’est pas toujours conseillée pour des raisons de santé et même de bien-être, exemples à l’appui.

    2. Muzelle CIME

      pffffiou ! les bras m’en tombent !!! Quelle désillusion à propos de ce vétérinaire, si TOUT LE RESTE est à l’avenant quid de sa pratique de comportementaliste ! Et pour les stats/cancer, sur mes chiennes opérées tardivement (car l’adoption a été faite à un âge sénior) 100% de cancers chaine mammaire !
      Sans vouloir généraliser… ça fait réfléchir !

  4. Delphine Destaville

    Ce qui n’est pas complexe par contre c’est que si elle échappe au cancer elle mourra sûrement contaminée par le FIV (si elle ne l’ai pas déjà) ou écrasée par 1 voiture dans peu de temps, 5 ans pour 1 chat entier c’est déjà miraculeux.
    Pour info l’espérance de vie d’un chat entier est divisée par trois par rapport à un chat stérilisé ou cela aussi est-il sujet à caution pour vous?

    1. Pet in the city

      Que de pensées positives ! Cela vous paraît peut-être miraculeux mais les faits sont têtus : Chanel a 5 ans, vit depuis 5 ans dans un milieu urbain, n’a pas été écrasée par une voiture et n’a pas la FIV. En dépit de tout ce que vous pouvez penser, son propriétaire y est attaché et en prend soin.
      Au sujet du FIV, rappelons tout de même que les individus les plus exposés sont les chats qui se battent, chats sauvages et les mâles non-castrés ayant accès à l’extérieur. Chanel n’appartient à aucune de ces catégories. Mais peut-être faudrait-il confiner tous les chats sans exception ?
      Quant à l’espérance de vie, des études estiment que les chats observés en liberté et stérilisés vivaient plus longtemps, quand d’autres ont un avis plus nuancé. Oui, la problématique est complexe, comme c’est très souvent le cas avec le vivant.

      1. Muzelle CIME

        hummmm… un mâle non-castré FIV peut contaminer une femelle lors de l’accouplement !

    2. Muzelle CIME

      C’est pas grave, elle ne sera « dépistée » que tardivement !

  5. Delphine Destaville

    Le FIV ne vous en déplaise se transmet par voie sexuelle Chanel aurait bien besoin d’être testée par PCR elle s’est peut-être fait saillir par un mâle contaminé qui se sera battu bec et ongles pour elle;
    Bref dans le monde de M.Bedossa il n’y a pas de FIV, pas de chats écrasés par des voitures, pas de surpopulation animale pas de cancers mammaires ni utérins et ou de banals petits chatons de gouttière noirs trouvent d’illustres adoptants c’est pas beau çà
    Heureusement pour nos chats que tous les vétos ne sont pas du tout de l’avis du docteur Bedossa ils ne doivent pas avoir lu les mêmes études!

    1. Pet in the city

      Merci pour vos conseils de praticien avisé, ils seront transmis à qui de droit !
      Une fois de plus, nous n’avons jamais dit que le monde était parfait, mais pour Chanel, désolée de vous contredire, tout va bien, et heureusement.
      Très bonne fin de journée.

      1. Muzelle CIME

        Qu’en savez-vous ?

  6. Budin Sabine

    Magnifique article, très touchant et si proche de son auteur.
    Ma fille a le grand bonheur d’avoir adopté deux chatonnes jumelles filles de Chanel qui sont vraiment adorables et font vraiment partie de la famille. Très différentes de caractère elles sont aussi d’excellentes compagnes de jeu de 2 petits garçons.
    Merci à Thierry et à Chanel bien sûr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis