What are you looking for?
La zone de repli : question de survie pour le chat
7 janvier 2016
2465 visites

La zone de repli : question de survie pour le chat

[Article sponsorisé par The 7th Chamber.]

Comme la plupart des êtres vivants, les chats peuvent faire l’expérience du stress. Ce sont toujours les mêmes facteurs qui le déclenchent : changements, conflits, sentiment d’avoir peu de prise sur les évènements. Mais le stress peut se gérer, et une étude, publiée dans le Journal of Feline Medicine en juin 2015 et menée par l’école vétérinaire de l’université de Barcelone, souligne en effet quelles sont les causes du stress des chats domestiques et les moyens d’y remédier. Le stress apparaît suite à un changement dans l’environnement du félin, ou si cet environnement ne permet pas à l’animal d’exprimer les besoins propres à son espèce : chasse, grimpe, grattage/griffades, cachettes. Une relation chat-humain plutôt pauvre ou un conflit avec un autre chat sont également des sources de stress.

Le stress chez les chats est une problématique sérieuse puisque les troubles comportementaux qui en dérivent (agressivité, comportements compulsifs, troubles de l’élimination) entraînent souvent des abandons voire des euthanasies. Il peut en outre déclencher des maladies graves comme l’anorexie, l’hyperesthésie féline ou du pica.

A noter aussi que chaque chat est différent, sa gestion du stress le sera donc également. Néanmoins, quelques « solutions » pour éviter ou diminuer le stress peuvent s’appliquer à tous. L’une d’elles est la « zone de repli ».

La zone de repli, c’est quoi ?

Toute cachette dans laquelle le chat pourra se réfugier afin d’éviter d’être vu, se reposer, manger le fruit de sa chasse (pour Lucien, c’est le dressing tout entier!), bref un lieu sécurisant pour lui. On sait que les chats aiment beaucoup les boîtes en carton, les paniers à linge, les paniers tout court, les sacs de courses, les sacs tout court, bref, tout lieu où il pourra se cacher. Quelques exemples :

L’intérieur de bureau :

chat cachette chat cache cache félix

L’intérieur du bureau : là-dessus, Lucien s’était surpassé. Il avait réussi à me faire peur.

 Le sac plastique (pas très discret tout de même) :

chat cachette chat cache cache félix

Et là, Lucien se dit : « merde, c’est pas une bonne cachette. Pourtant, j’ai fait aucune concession. »

Autre variété de sac : celui des grolles de pêche !

chat cachette chat cache-cache félix

Le sac des grolles de pêche : pas con, en plus ça sent le poisson.

Voici enfin une petite vidéo qui résume bien cette passion féline :

Pourquoi ça leur fait du bien ?

Pour plusieurs raisons. D’une part, les chats sont des prédateurs. Dans la nature, lorsqu’ils attrapent une proie, ils aiment bien la dévorer dans un lieu sûr, à l’abris des concurrents ou de prédateurs plus forts qu’eux.

D’autre part, le chat est un être très sensible. Face aux changements qu’ils appréhendent tant, savoir qu’il existe dans leur environnement un refuge pour trouver du silence, une absence de contacts (ils ont le droit de ne pas en vouloir!), ne peut que les rassurer et les apaiser.

Un enrichissement clé pour les chats de refuge

De nombreuses études ont montré ces dernières années les avantages qu’il y avait à enrichir le milieu des chats à adopter en refuge. De simples ajouts de cachettes, de jouets, de peluches, et même parfois de musique, contribuaient grandement à diminuer le stress, les sentiments de dépression, et les stéréotypies chez les chats de refuge. Et en améliorant ainsi leur bien-être, on en fait naturellement des candidats à l’adoption qui auront plus de succès !
Retrouvez d’autres vidéos de Félix sur la chaîne YouTube

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis