What are you looking for?
Sentience, une BD qui défend la cause animale
13 mars 2016
1596 visites

Sentience, une BD qui défend la cause animale

Une bande-dessinée qui prend fait et cause pour les animaux, s’insurge contre l’élevage industriel, l’expérimentation animale, les trafics, et tente d’expliquer au lecteur que « tout animal est un être sensible et conscient qui éprouve des émotions, tout comme l’Homme » : c’est le but de Sentience, une trilogie dont le tome 1, « Animal Project », est sorti le 7 décembre dernier, via une campagne de crowdfunding sur Ulule. La levée de fonds pour le tome 2 est en cours et s’achève mercredi 16 mars.

L’histoire ? L’aventure de Doc, un scientifique qui a mis au point une formule changeant l’ADN humain en ADN animal, et de Lucas, dont le destin sera directement lié à cette formule. Cette découverte leur ouvrira les portes d’un « nouveau monde », dans lequel les animaux sont animés d’une réelle conscience et sont capables d’émotions. Malheureusement, cette fameuse formule attire la convoitise d’individus hauts placés qui élaborent un projet machiavélique sous le nom de code de « Animal Project »…

Derrière Sentience se cachent Tyef au dessin et David Volpi au scénario. Il est également l’initiateur de ce projet qui raconte non seulement une histoire particulièrement actuelle, mais utilise aussi tous les outils modernes de l’économie sociale et solidaire : une production financée par crowdfunding, 50% des profits reversés à des associations de défense des animaux, David Volpi a créé un projet cohérent qu’il a accepté de nous présenter.

Pet in the City : Quel est votre parcours dans l’univers de la BD ? Est-ce votre premier scénario ? Quelles sont vos influences, vos BD et héros préférés ?

David Volpi : Sentience est ma toute première réalisation en tant qu’auteur. J’ai écrit le scénario et effectué la mise en scène /découpage. C’est le dessinateur professionnel TYEF qui a donné vie à l’histoire et participé également à la mise en scène. Mes influences sont très variées, je baigne dans la BD depuis tout jeune, ça va de Tintin, Astérix, Spirou à Walking Dead ou encore Le sommet des Dieux ! Je lis aussi bien de la bande-dessinée franco-belge que des comics ou des mangas, et je reconnais avoir une certaine affinité avec le genre science-fiction.

Pour Sentience, j’avais une idée bien précise du style de dessin recherché, j’ai demandé à Tyef de s’inspirer de Bruno Gazzotti, le dessinateur de Soda ou encore Seuls avec un style semi-réaliste.

[pour faciliter votre lecture, cliquez sur la planche pour ouvrir une nouvelle fenêtre et agrandir l’image, nldr]

sentience L214 Pro Anima bande-dessinée science-fiction expérimentation animale élevage industriel

Crédit : Volpi/Tyef

Pet in the City : Le tome 1 a été financé avec succès via Ulule, et le tome 2 prend le même chemin. Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de passer par le financement participatif ? Aviez-vous essuyé des refus de la part de maisons d’édition traditionnelles ? D’ailleurs, le tome 1 a t-il rencontré le succès escompté ?

David Volpi : Tout à fait, j’ai envoyé mon projet de bande-dessinée à plusieurs grandes maisons d’édition, mais il a été refusé à chaque fois pour cause de non correspondance avec leur ligne éditoriale … Aussi, c’est l’éditeur indépendant YIL EDITION qui a été le premier à me faire confiance.

Y.I.L est une jeune maison d’édition à vocation fédérative qui ose donner une chance à de jeunes auteurs, tout en éditant des dessinateurs très talentueux et confirmés. Installée en Bretagne, elle intègre une démarche artisanale ; chaque livre est minutieusement imprimé en interne avec un soin particulier. Ses auteurs, libres de toute contrainte artistique, s’entraident et se conseillent sur leurs projets respectifs.

Etant une jeune maison d’édition, elle prend en charge les frais d’impression et de diffusion mais ne propose pas d’avance sur droits. Autrement dit, les auteurs ne sont pas rémunérés pour la création des planches. C’est pourquoi j’ai dû faire appel au financement participatif via Ulule, avec pas moins de 200 contributeurs pour le 1er tome ! Et le tome 2 prend le même chemin en effet. La campagne est actuellement en cours.

Ce tome 1 est un beau succès à mon niveau et celui de YIL. Hors modèle de distribution habituelle (c’est-à-dire hors FNAC, Amazon et grandes chaînes de distribution), la BD a su trouver son public, avec un excellent relais sur les réseaux sociaux notamment. Depuis sa sortie en décembre 2015, les ventes n’ont pas ralenti.

Pet in the City : Racontez-nous l’histoire de Sentience : il semblerait que ce soit une histoire de science-fiction inspirée de faits réels… Dites-nous en plus ! Quelle est la philosophie que vous essayez de transmettre ?

David Volpi : L’action se passe de nos jours dans un univers bien réel. Sentience c’est trois histoires en une : c’est l’histoire d’une industrie agroalimentaire en déclin qui doit faire face à un virus inconnu empêchant toute reproduction chez les bovins… C’est aussi l’histoire d’une découverte qui pourrait permettre de bouleverser le rapport homme/animal. Et enfin, c’est l’histoire du jeune Lucas, dont la vie va changer du tout au tout le jour où il rencontre Doc, le scientifique à l’origine de cette formule…

Ces trois histoires s’articulent autour du jeune Lucas dont les aventures permettront d’en apprendre plus sur cette formule et l’origine du virus…

Outre le côté science-fiction, l’ensemble des scènes abordées dans Sentience relatives aux animaux (trafic, expérimentation, élevage intensif…) sont directement inspirées de faits réels. Une note en fin d’album informe le lecteur sur cette réalité, agrémentée de données chiffrées et de liens vers des sites et/ou associations pour en savoir plus.

Le but premier du projet Sentience est donc d’informer le lecteur sur notre réalité et de sensibiliser le jeune public (et le moins jeune !) à la cause animale. Dans un second temps, avec Sentience, et sous couvert du côté science-fiction, nous vous offrons une formidable aventure aussi bien humaine qu’animale et surtout riche en rebondissements. S’informer en se divertissant, c’est un peu la philosophie de mon projet !

sentience L214 Pro Anima bande-dessinée science-fiction expérimentation animale élevage industriel

Crédit : Volpi/Tyef

Pet in the City : Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de créer cette BD ? Une expérience personnelle, une façon de concrétiser un engagement de longue date ?

David Volpi : L’idée m’est venue suite au visionnage d’une vidéo sur Internet qui dénonçait notamment les conditions d’élevage… Après de nombreuses recherches, j’ai pris conscience de tous ces actes de cruauté dont l’homme est capable envers les animaux. Avec cette BD, c’est ma façon de militer en faveur de la cause animale. A travers l’histoire d’une part, et en reversant une partie de mes droits d’auteur aux associations d’autre part.

Pet in the City : Vous reversez effectivement 50% des droits d’auteurs à l’association L214. Est-ce la seule association bénéficiaire, et si oui pourquoi celle-ci ? D’autres peuvent-elles proposer leur candidature ?

David Volpi : Alors pour être plus précis, à chaque tome son association. Pour le premier tome déjà sorti, comme j’aborde l’expérimentation animale et le trafic d’animaux, j’ai choisi de reverser mes droits à l’association PRO ANIMA, qui promeut une recherche éthique, hors expérimentation animale.
Pour le tome 2, prévu pour décembre 2016, je dénonce notamment les conditions d’élevage et c’est pourquoi j’ai choisi l’association L214, qui œuvre pour une pleine reconnaissance de la sensibilité des animaux et l’abolition de pratiques telles que les élevages industriels, les abattoirs… Enfin, pour le tome 3, j’ai déjà une petite idée de l’association en question mais tant que rien n’est confirmé, je préfère ne pas m’avancer.

Pet in the City : Une dernière question assez évidente : avez-vous des animaux et si oui de quelle espèce ?

David Volpi : Eh oui, j’ai 2 chattes, 2 sœurs récupérées à la SPA ! Je peux vous dire qu’elles ont la belle vie à présent !

Plus d’informations

sentience L214 Pro Anima bande-dessinée science-fiction expérimentation animale élevage industriel

Crédit : Volpi/Tyef

Pour acheter le tome 1, c’est par ici : http://www.yil-edition.com/#!sentience-t1/c11ri

Pour participer à la campagne de financement du tome 2 sur Ulule, c’est par là :

https://fr.ulule.com/sentience-justice/

La Page Facebook du projet pour recevoir les dernières infos :

https://www.facebook.com/bdsentience/

Si vous souhaitez le rencontrer, David Volpi sera présent à la Vegan Place de Paris le 19 mars prochain (plus d’infos sur le site de L214) et à la conférence sur l’Art et la cause animale, à Paris également, le 21 mars (page FB de Vegan Folies).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One Responses

  1. – Christophe TRAÏNI. La cause animale. Essai de sociologie historique (1820-1980). PUF
    – Melvin JOSSE. Militantisme, politique et droits des animaux. Droits des Animaux
    – Rapport « Sentience des animaux ». One-Voice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis