What are you looking for?
  • /
  • Sciences et Vie
  • /
  • Entre le chocolat et l’ami qui se noie, le rat n’hésite pas
Entre le chocolat et l’ami qui se noie, le rat n’hésite pas
16 juin 2016
3039 visites

Entre le chocolat et l’ami qui se noie, le rat n’hésite pas

On sait que les rats seront toujours les premiers à quitter un navire qui coule. Mais ils ne seront pas les derniers à sauver leurs compagnons de la noyade, même si cela implique de se priver d’un appétissant morceau de chocolat. Pourquoi ? Les rats éprouvent de l’empathie pour leurs congénères, tout simplement.

Une récente étude menée par des chercheurs démontre que les rats viendront à la rescousse d’un camarade en mauvaise posture, même s’ils sont tentés par un morceau de chocolat offert à proximité. Ils sont également plus enclins à jouer les secouristes si eux-mêmes ont déjà vécu une expérience traumatisante avec l’eau.

Peggy Mason, neurobiologiste à l’université de Chicago, mais qui ne participait pas à l’étude, souligne que plusieurs études déjà parues avaient souligné l’empathie des rats, toujours prêts à aider un compagnon en détresse. Une étude de 2011 montrait ainsi qu’un rat avait cherché la solution pour libérer un de ses congénères prisonnier d’un tube en plastique. Des chercheurs plus sceptiques estimaient que les rongeurs aidaient les autres parce qu’ils craignent avant tout la solitude, et non pour leur éviter de souffrir.

Mais l’étude japonaise paru dans Animal Cognition démontrerait vraiment l’altruisme des rats. Pou tester leur comportement, l’équipe de chercheurs a divisé une boîte en deux compartiments, séparés par une plaque transparente. D’un côté, un rat devait nager, ce qui ne lui plaisait pas du tout, même s’il n’avait aucun risque de se noyer. La seule planche de salut dépendait d’un second rat, assis bien au sec sur une plateforme, qui pouvait ouvrir une petite porte ronde entre les deux compartiments, permettant ainsi au premier rat de se mettre à l’abri.

En peu de temps, les rats à l’abri aidaient régulièrement leurs compagnons infortunés en ouvrant la fameuse porte. Ils ne l’ouvraient pas lorsque la piscine était vide, ce qui prouverait bien que les rats aident leurs congénères lorsque ceux-ci sont en danger, et non pas pour avoir de la compagnie. Les rats ayant vécu l’expérience de l’eau apprennent beaucoup plus vite que les autres comment sauver leurs compagnons, ce qui montrerait que l’empathie gouverne leur comportement. Non seulement le rat sait identifier la détresse de l’autre, mais il a la mémoire de sa propre expérience traumatisante, ce qui le pousse à agir d’autant plus rapidement.

Deuxième phase de l’expérience, encore plus révélatrice : les rats au sec devaient choisir entre deux portes, l’une permettant au rat prisonnier de l’eau de s’échapper, l’autre donnant accès à une friandise au chocolat. Dans 50 à 80% des cas, les rats préféraient ouvrir à leur compagnon plutôt que de régaler ! Aider un copain était donc plus fort que l’envie de se goinfrer…

Les humains diffèrent des rats sous de nombreux aspects, néanmoins l’étude soutient que l’altruisme, et l’aide envers ses semblables, serait avant tout une caractéristique biologique, indépendante de la culture ou de l’éducation.

(source : Science magazine)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis