What are you looking for?
Les 10 clés pour rendre son chien heureux !
5 octobre 2016
21538 visites

Les 10 clés pour rendre son chien heureux !

Dog Revolution, c’était les 1er et 2 octobre à l’université Paris Ouest Nanterre. Le premier congrès scientifique et transdisciplinaire, réunissant professionnels du monde canin et spécialistes de la pensée humaine, psychologues, juristes et sociologues, venus s’interroger sur ce qui faisait un bon chien dans la société d’aujourd’hui, et sur la réponse à apporter face aux comportements gênants. Devant plus de 450 personnes, les intervenants invités par les docteurs Thierry Bedossa et Antoine Bouvresse, organisateurs de l’évènement, ont posé les jalons d’une immense révolution culturelle : pour répondre à ces questions, il faut commencer par comprendre et respecter la nature des chiens. Voici comment faire la révolution en 10 étapes !

1. Se mettre à la place du chien et s’oublier

L’humain a toujours considéré le chien d’un point de vue anthropocentré, souvent comme une projection de ses propres envies ou une réponse à ses névroses. Moins d’égocentrisme, un regard plus empathique, et le chien redevient un individu à part entière, plus un objet.

2. Le respecter

Un chien n’a pas forcément besoin d’être habillé ou de danser pour être heureux avec nous. Il a avant tout besoin qu’on respecte sa nature de chien et qu’on lui permette de l’exprimer.

3. Comprendre sa nature

Le chien est un animal intelligent et sensible, comme nous à la recherche du plaisir. Toute adoption suppose donc de se renseigner sur le chien que l’on choisit, et d’évaluer si notre vie sera compatible avec celle qu’il doit avoir en tant qu’espèce et race.

4. Se débarrasser de ses idées reçues
La dominance, la vie en chenil, faire manger le chien après nous, le faire dormir dans son coin, un beau chien est un bon chien… Autant d’idées qu’il convient de jeter pour partir sur des bases saines ! Le comportement du chien est complexe et ses structures sociales nombreuses. Chaque chien est différent et ne rentrera pas dans des cases préétablies.

5. Apprendre à le lire et à l’écouter

Le comportement éthologique du chien est extrêmement riche et varié, mais pas toujours facile à décoder pour un maître débutant. Cela s’apprend ! Les vétérinaires comportementalistes, les éducateurs sont là pour aider à identifier les signaux, les interpréter, et ainsi éviter de commettre des erreurs.

6. Adapter son environnement à ses besoins

Un chien a besoin de courir, d’avoir des interactions avec ses congénères mais aussi avec de nombreux humains et d’autres espèces animales. C’est une espèce sociale, qui aime aussi explorer un territoire, mastiquer, se rouler dans la boue. Autant que possible, il faut satisfaire ses besoins.

7. Reconnaître son travail auprès de nous

La compagnie, c’est un travail, au même titre que de garder un troupeau ! Et tout travailleur mérite d’avoir du temps libre. Un chien qui n’a plus à se maîtriser quelques heures par jour est mieux dans ses pattes.

8. Maîtriser nos peurs et nos émotions

Tenir perpétuellement son chien en laisse de peur qu’il ne s’échappe, lui crier dessus parce qu’on manque de patience, le punir à mauvais escient, lui communiquer notre stress ou notre mal-être… Le chien nous comprend et nous ressent fortement, et ces éléments peuvent l’affecter. Un bon maître, si besoin, peut demander l’assistance d’un psychologue pour être mieux dans sa vie, et donc mieux avec son entourage, et son chien.

9. Progresser ensemble

Rien n’est irrémédiable. Rééduquer un chien demande de très grandes compétences, mais ce n’est pas impossible. Un maître conscient et impliqué dans le travail avec le vétérinaire et l’éducateur pourra améliorer sa relation avec son animal. Et si le blocage persiste, un placement réfléchi est une meilleure solution qu’une souffrance destructrice pour le chien et le maître.

10. L’aimer

L’amour ne suffit pas, mais il reste indispensable à une relation épanouie. C’est le ciment qui fait tenir tout l’édifice construit en suivant les 9 premiers points. Sans amour, il n’y a rien qui tient ! Et l’amour, c’est être à l’écoute de l’autre.

Plus d’informations

Site Internet : www.dog-revolution.fr

Toutes les conférences en vidéo sur Périscope : https://www.periscope.tv/Stephane_Tardif/1ZkJzWjDyVexv

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Responses

  1. martin francoise

    Je ne vois pas trop ou etait la revolution culturelle parce que les 10 points que vous mettez en avant , cela fait 20 ans qu’ils sont clamés haut et fort par de nombreuses, et de nombreuses personnes, professionnelles de surcroit.
    Faire référence à madame de fontenay, c’est bien cependant il y a quand des philosophes, des scientifiques bien plus récents que cette personne, son bouquin cité date de plus de 18 ans !!
    Quand à madame porcher, c’est pareil …
    Dommage que la revolution n’en soit pas une , mais un simple rabâchage de choses dites et redites depuis des années.
    Des interventions comme celle de monsieur cornier auraient pu etre largement eviter car n’apportant aucun interet à la chose, si ce n’est de donner un large aperçu de l’absence de certaines connaissances du bonhomne.
    L’avocat choisit aurait pu etre un autre, ou des autres, bien plus fiables et ferus en la matiere …
    Je ne parle meme pas de la conf de monsieur bouveresse et madame pichoir totalement à charge contre l’elevage et ce sans aucun contradicteur…
    Ce qui est assez curieux d’ailleurs c’est que le monde elevage semble responsable largement des troubles comportementaux du chien, d’apres tout ce beau monde , mais que le milieu de l’animalerie n’a pas ete soulevé, ce qui apres reflexion ne semble pas surprenant puisqu’un des organisateurs en utilise le support pour la vente de ses propres livres.
    Le fait de manger dans toutes les gamelles n’est certainement pas le meilleur moyen de penser faire une revolution !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis