What are you looking for?
Tel maître, tel chien ?
15 novembre 2016
3606 visites

Tel maître, tel chien ?

Parmi les propriétaires de chiens et les chercheurs, le doute est de moins en moins permis : on sait que les chiens sont sensibles aux indices de communication humaine. Il a été démontré qu’ils savaient interpréter certaines de nos expressions faciales, comme celles indiquant la joie ou la colère. Leurs compétences sociales et comportementales permettent la cohabitation, les interactions et la communication avec humains.

Mais c’est justement en vertu de cette hypersensibilité que certains chiens, plus soumis à l’anxiété que d’autres, peuvent manifester des comportements agressifs notamment vis-à-vis de personnes étrangères.

Des chercheurs du Laboratoire de Psychologie Cognitive (CNRS / AMU) de l’université Aix-Marseille ont essayé de prédire le comportement de chiens en présence d’une personne inconnue. Ils se sont demandés si le comportement des propriétaires pouvait lui aussi influencer la réaction de leur animal domestique en présence d’une nouvelle personne. Pour le savoir, les chercheurs ont testé deux races de chien : des chiens bergers et des molosses, des chiens de travail avec l’humain (par exemple pour la conduite de troupeaux) et chiens de travail de protection/garde, proches de leurs maîtres, et plus habiles à utiliser les indices humains que d’autres races.

Au cours de l’expérience, les propriétaires devaient se comporter de différentes manières envers l’étranger. Quand l’inconnu entrait dans la pièce, le propriétaire devait faire trois pas réguliers vers lui (condition d’approche), rester à la même place (condition d’immobilité) ou faire trois pas réguliers pour s’éloigner de l’étranger (condition de recul). Les propriétaires ne devaient pas manifester de réactions émotionnelles, ni parler ou regarder leur chien. Ils ne devaient pas non plus s’adresser à l’étranger, ni faire des gestes envers lui. Les chiens n’étaient pas tenus en laisse. Leurs réactions étaient observées.

Cette étude a révélé que face à une personne inconnue, les chiens de compagnie observaient le comportement de leur maître, alternant les regards envers lui et envers l’inconnu, avant de synchroniser leur réaction avec leur maître. Ils étaient plus hésitants à se rapprocher de l’étranger en condition de recul que dans les deux autres conditions. Il était également évident que les chiens présentaient plus de comportements orientés vers leurs maîtres en condition de recul, peut-être pour être rassurés ou avoir une indication de la part de leur maître sur le bon comportement à adopter dans une situation plus stressante. Le traitement par les chiens de la situation de recul du maître pourrait expliquer l’agressivité de certains chiens face à des inconnus. ces résultats mettent en évidence des processus cognitifs similaires entre les chiens et leurs maîtres, et les très jeunes enfants et leurs parents.

D’après un article scientifique publié dans la revue Animal Behaviour : Charlotte Duranton (LPC, CNRS/AMU), Thierry Bedossa (AVA Association), et Florence Gaunet (LPC, CNRS/AMU).

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis