What are you looking for?
L’immonde massacre derrière votre sac Vuitton
27 décembre 2016
3933 visites

L’immonde massacre derrière votre sac Vuitton

A Noël, avez-vous eu un sac, un porte-feuille, une ceinture en peau exotique ? Savez-vous comment les grandes marques du groupe LVMH comme Louis Vuitton, ou encore Hermès, obtiennent les peaux de crocodiles qui leur permettront ensuite d’avoir pignon sur rue dans l’industrie du luxe ?

L’association de défense des animaux PETA a déjà par le passé révélé les souffrances infligées aux reptiles dans des élevages aux Etats-Unis et en Afrique. L’organisation diffuse aujourd’hui une vidéo tournée dans deux fermes d’élevage de crocodiles au Vietnam, qui fournissent des peaux à LVMH ainsi « qu’aux plus grandes marques« .

Les conditions de vie et de mort de ces animaux, que certains peuvent trouver repoussants, inquiétants et dangereux, sont au-delà des mots.

Ces élevages détiennent des milliers de crocodiles et en abattent 1 500 tous les trois mois. Dans l’élevage montré dans la vidéo, environ 5 000 crocodiles étaient enfermés dans de petits espaces en béton, certains plus étroits que la longueur de leur corps. Ces conditions de détention ont été confirmées auprès de l’enquêteur, et ont été décrites par un expert en reptiles comme « trop restrictive, empêchant la stimulation et inhumaine » pour de grands crocodiles. Ils vivent ainsi pendant 15 mois. Mais le pire est à venir.

PETA crocodiles Vietnam cuir Louis Vuitton sac Vuitton

crédit photo : PETA

L’abattage se fait à vif, après une incision dans la nuque et l’infiltration d’une tige en métal dans la colonne vertébrale. Cette méthode a depuis longtemps prouvé son caractère inhumain, et des experts ont établi que les crocodiliens demeuraient conscients pendant plus d’une heure après que leur colonne vertébrale et leurs vaisseaux sanguins ont été sectionnés. Un expert des reptiles qui a visionné la vidéo montrant l’abattage des crocodiles a déclaré à PETA : « Les incisions au niveau de la nuque auraient été très douloureuses et inhumaines. Il n’y avait aucune chance que les animaux soient « morts instantanément » ».

Les crocodiles sont abandonnés à leur sort, se vidant de leur sang, à la suite de quoi ils sont dépecés. Certains sont encore vivants à ce moment-là.

Si ces images ne donnent pas envie de défoncer les vitrines de Vuitton ou Hermès, j’ignore ce qui peut le faire. Appeler au boycott de ces marques est une étape. Interdire ces élevages en est une autre. Faire en sorte que le respect du Vivant devienne une seconde nature est le but à atteindre. En expliquant, en montrant, en ne détournant pas le regard, on s’en rapproche, petit à petit. Du moins, espérons-le…

Si vous souhaitez signer la pétition de PETA, c’est ici.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Responses

  1. Riess

    Je suis atterrée et écoeurée. Vuitton me donne envie de vomir.

  2. Sylvie DEREEPER

    Immonde ! On a beau savoir que la seule divinité qui soit universelle est le fric, ça n’en est pas moins révoltant : rien n’excuse cette barbarie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis