What are you looking for?
Le centre de soins Volée de piafs fermé faute d’argent
13 février 2017
1621 visites

Le centre de soins Volée de piafs fermé faute d’argent

Volée de piafs est depuis 10 ans le plus grand centre de soins pour animaux sauvages de France. Enfin… « était ». Car depuis samedi 11 février, ce centre créé en 2007 dans le Morbihan par un artisan, Didier Masci, et Marie Sillières, a été dans l’obligation de fermer ses portes, faute de moyens financiers. On y soignait depuis dix ans des hérissons, des chouettes, des écureuils, des loutres, des chauves-souris, des phoques ou des goélands. 130 animaux y séjournent actuellement et resteront en soins. Mais désormais, les personnes qui trouveront de nouveaux animaux sauvages blessés ne pourront plus les y amener.

Cette terrible décision a été partagée avec beaucoup d’amertume sur le site Internet du centre : « Tout ce que nous savons aujourd’hui, c’est qu’il est impossible de continuer ce travail de titan sans y laisser des plumes. Pour rappel, Didier et Marie, fondateurs du centre en 2007, se sont voués corps et âme à cette entreprise devenue titanesque au fil des années et y ont investi toutes leurs économies personnelles. Aujourd’hui, nous sommes épuisés, physiquement ET moralement. Imaginez-vous : un seul et unique capacitaire soins BENEVOLE (qui a par ailleurs un métier d’artisan) qui gère au quotidien sans prendre un jour de congé et ceci depuis 10 ans, à la fois l’arrivée des nouveaux pensionnaires, mais aussi les équipes changeantes de bénévoles et de services civiques qui sont là pour aider. Nous remercions d’ailleurs toutes ces personnes qui ont à chaque fois pris leur tâche au sérieux et sans qui des centaines d’animaux n’auraient pas survécu.

Epuisés aussi moralement. Pendant 10 ans, nous avons lutté pour trouver des subventions, des bénévoles réguliers, des financements pour assurer les frais de fonctionnement du centre et salarier des personnes en contrat aidé. Nous avons sollicité l’aide d’élus, en vain. M. Métairie, Président de notre communauté de communes a même refusé de nous recevoir en rendez-vous alors que de 40 % des animaux accueillis proviennent de ce périmètre. C’est vous, les donateurs et adhérents (+ 600 à ce jour), les sympathisants, les bénévoles qui nous ont le plus aidés !

Nous tenons néanmoins à souligner le soutien de notre député M. Philippe Noguès depuis le début de son mandat et encore à présent en cette période très difficile et celui des communes de Languidic, Plouharnel, Erdeven, Carnac, Etel, Plouhinec et Pluméliau durant ces trois dernières années.« 

Les bénévoles rappellent qu’une fois le centre fermé, il n’existera plus en Bretagne aucune structure capable d’accueillir autant d’animaux blessés et de les soigner correctement. « Si on ne nous donne pas de sous, c’est qu’on estime qu’on ne sert à rien », a lancé le président de l’association samedi lors d’une manifestation à Lorient pour mobiliser l’opinion et les médias. Il a rendez-vous avec le Conseil régional et d’autres bienfaiteurs potentiels. Espérons que ces rendez-vous soient fructueux, car il manque aujourd’hui  70 000 euros sur les 100 000 nécessaires pour que le centre rouvre ses portes.

Parce que l’existence d’un tel centre est indispensable, vous pouvez manifester votre soutien :

Et une cagnotte a été ouverte sur Leetchi ! https://www.leetchi.com/c/association-de-association-volee-de-piafs

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis