What are you looking for?
  • /
  • PetNews
  • /
  • Actualités
  • /
  • La mairie de San Francisco oblige les animaleries à ne vendre que des animaux abandonnés
La mairie de San Francisco oblige les animaleries à ne vendre que des animaux abandonnés
23 février 2017
2045 visites

La mairie de San Francisco oblige les animaleries à ne vendre que des animaux abandonnés

Début février, le conseil municipal de San Francisco a voté : il est désormais interdit pour les animaleries de la ville de vendre des chiens et des chats qui ne seraient pas issus de refuges. Ceci dans le but de lutter contre les « fermes d’élevage » qui prennent peu en considération le bien-être animal, et de trouver un foyer aux milliers d’animaux abandonnés pris en charge par les associations chaque année.

Le conseil a adopté à l’unanimité la proposition de la représentante du District 4, Katy Tang, qui modifie le code municipal relatif à la santé publique. Outre la vente d’animaux abandonnés, les animaleries seront obligées de vendre des animaux âgés d’au moins 8 semaines.

« Nous croyons vraiment que cela va envoyer un message fort non seulement à San Francisco, mais aussi en Californie, dans tout le pays et pourquoi pas le monde entier », a déclaré Mme Tang lors d’une réunion du conseil municipal.

Les éleveurs possédant une licence ne seront pas touchés par ces nouvelles règles, qui vise de manière préventive « les pratiques inhumaines et trompeuses d’élevage à grande échelle qui fournissent des animaux aux animaleries et directement aux consommateurs en ligneCette ordonnance sera dissuasive, empêchant une entreprise de s’installer à San Francisco et de vendre des animaux à des éleveurs irresponsables qui produisent en masse des chiots et des chatons comme s’ils étaient sur une chaîne d’assemblage« .

Lors de l’annonce du vote sur sa page Facebook, Katy Tang s’est dite choquée par la récente décision du ministère de l’Agriculture américain d’ôter toutes les mentions relatives au bien-être animal de son site officiel. Entre autres informations supprimées, toutes celles décrivant des cas de cruauté dans les fermes d’élevage.

« Nous implorons le ministère de l’Agriculture des États-Unis de rendre cette information de nouveau disponible et publique. « 

Ce vote a été accueilli avec applaudissements des organisations locales de protection des animaux. La SPCA de San Francisco a qualifié la décision d’excellente nouvelle, et le San Francisco Animal Care and Control a exprimé son soutien. Ensemble, les deux organismes contribuent à l’adoption de 6 300 animaux chaque année, grâce en grande partie à des partenariats établis avec des animaleries locales.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis