What are you looking for?
Plus d’animaux au cirque Joseph Bouglione !
24 mai 2017
118 visites

Plus d’animaux au cirque Joseph Bouglione !

Depuis le temps que l’opinion, les associations le réclament… Le cirque Joseph Bouglione l’a fait ! André et Sandrine Bouglione, l’un des petits-fils et la belle-fille de Joseph Bouglione, ont fait le choix de mettre définitivement un terme à leurs spectacles faisant intervenir des animaux. Tous les animaux ont été mis à la retraite et placés dans des sanctuaires répartis dans toute la France.

Une décision difficile à prendre mais qui, pour André Bouglione, allait quand même de soi, puisqu’il s’agissait de respecter à la fois la sensibilité du public et les animaux : « C’est par amour des animaux et par respect du public que j’ai arrêté. J’ai vu un sondage qui indiquait que 80 % des Français étaient sensibles à la cause animale. Notre métier, c’est de faire un spectacle pour la famille. Si une très large majorité des familles est sensible à la cause animale, on ne peut pas continuer à faire un spectacle qui les dérange. Je ne me voyais pas continuer à présenter des animaux à des gens qui ressentent une gêne morale en venant au cirque. »

De fait, le cirque se trouvait face à un choix : reprendre des animaux jeunes pour remplacer les vieillissants, et repartir avec les mêmes numéros pour plusieurs années. Ou tout arrêter, pour évoluer. André Bouglione ont choisi la deuxième solution. Plus sage, et plus humain : en janvier 2016 déjà, l’association AnimAlsace l’accusait de maltraitance parce qu’il mettait en scène une éléphante âgée, conduisant finalement le numéro à être retiré de la programmation. C’est ce genre d’incidents qui ont poussé l’artiste à prendre cette décision.

Nombreux sont ceux qui soutiennent que les artistes de cirque aiment leurs animaux et s’en occupent bien. Néanmoins, Bouglione lui-même reconnaît que la réalité n’est pas aussi rose : « La plupart des cirques ne devraient pas avoir d’animaux car ils les traitent mal. C’est mon opinion. Je n’ai pas la prétention de dire aux autres cirques qu’ils doivent arrêter les animaux. Mais je pense que ma démarche peut forcer le cirque traditionnel à se remettre en question car il y a des problèmes depuis vingt-trente ans. J’aimerais ne pas être tout seul à faire cela dans mon coin, à avoir cette prise de conscience citoyenne. »

Nouveau défi pour André Bouglione : montrer qu’un cirque sans animaux, ça marche, et faire des émules parmi ses pairs. Les quarante villes de France qui ont déjà interdit la présence de cirques avec des animaux sur leur commune pourraient faire de même !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

* = Champ requis