Refuges : souriez, vous êtes adoptés !

Il en est des sites des refuges comme des sites de rencontres : avec une bonne photo, vous séduirez mieux ! Amis qui travaillez dans des refuges, tenez-le vous pour dit : que ce soit sur un site Internet ou dans une newsletter, les photos sont cruciales pour donner très rapidement une bonne impression… ou une mauvaise, selon leur qualité ! Le professionnalisme d’un refuge se juge à tous les niveaux, y compris sur son sens de la communication.

Le site ASPCApro.org donne 10 conseils pour être sûr que vos photos envoient le bon message aux futurs maîtres.

Au préalable, assurez-vous que les photos sont faites par un professionnel ou un amateur éclairé, et surtout bien équipé dans les deux cas. Ne manquez pas de lui expliquer exactement vos besoins et le type de photos que vous souhaitez pour chaque animal.

  1. Une image positive : une photo triste ou à connotation négative découragera les éventuels adoptants. Des clichés montrant un animal gai, plutôt bien dans sa peau et prêt à partir le jour même pour son nouveau foyer sera plus motivant.
  2. Du matériel de qualité : un écran LCD au dos de l’appareil vous permet de vérifier tout de suite votre cliché. Aujourd’hui, la plupart des appareils font des photos de très haute résolution, permettant d’être exploitées pour l’Internet comme en affiches.
  3. Un cadrage serré type portrait : que ce soit chez les humains ou les animaux, les « visages » racontent une histoire !
  4. Evitez les éléments parasites : l’animal doit être l’essentiel de la photo. Le décor n’est pas important et ne doit pas intervenir de façon trop évidente dans la photo.
  5. Bien looké : faites-en sorte que l’animal soit à son avantage. Si nécessaire, brossez-le, nettoyez-lui les yeux.
  6. Un air vif et joyeux : prévoyez une deuxième personne qui se chargera de susciter l’attention de l’animal avec des friandises ou des jouets. Sur la photo, vous voudrez des oreilles droites, un regard vif et des expressions amusantes. L’animal doit se sentir bien et le montrer.
  7. Soigner la lumière : privilégiez toujours les lumières douces ou la lumière naturelle… mais évitez bien sûr les sur et sous-expositions.
  8. Attention au flash : c’est le défaut le plus communément observé dans les photos, d’humains ou d’animaux d’ailleurs ! Des yeux rouges à cause du flash, ce n’est pas du meilleur effet… Orientez toujours le flash sur le côté, ou faites en sorte que l’animal ne fixe pas l’objectif.
  9. Un cadre soigné : évitez que derrière l’animal se trouve une poubelle ou un groupe de gens, qui non seulement gâchent la photo, mais en plus détourne de son objet principal : l’animal.
  10. Recadrez et retravaillez la photo si nécessaire : les outils les plus basiques hérités de Photoshop permettent maintenant de retravailler les photos en enlevant yeux rouges, excès de lumière ou de contrastes.