Adopté et rapporté… parce qu’il pétait trop

Certains animaux adoptés se voient parfois ramenés au refuge par leur nouvelle famille, pour des causes diverses et variées : agressivité, incompatibilités avec les autres animaux de la maison, avec les enfants, et on en passe… Toutes les raisons peuvent être invoquées, avec plus ou moins de mauvaise foi. Mais dans le cas de Lenny, un chat de 19 mois qui résidait au centre vétérinaire de Scottsville, dans l’Etat de New York, la raison fut assez rare et originale pour faire la Une des journaux outre-Atlantique : Lenny pétait trop pour ses nouveaux propriétaires.

lenny-fart-cat-scottsville
lenny fart cat scottsville

Ces derniers ont tenu deux jours avant de le ramener au centre. Quelque part, la mort dans l’âme (et la pince à linge sur le nez), car ils trouvaient Lenny adorable… Mais leur petit appartement rendait vraisemblablement la cohabitation très difficile avec ce petit chat au transit compliqué.

« Ce chat pète tout le temps« , ont-ils écrit comme seule justification à ce « retour ». Comme si le centre vétérinaire était un SAV… Ils ont quand même suggéré une vie au grand air pour Lenny, dans un jardin par exemple.

Question que personne ne s’était posée : et si le chat n’avait tout simplement pas le bon régime alimentaire ? Les soigneurs de la clinique ont eu la simple idée de le nourrir avec une alimentation saine, et ont assuré que le chat ne présentait plus de « désagréments ».

Puisqu’il lui fallait trouver une nouvelle famille, Lenny a posté cet appel déchirant sur Facebook :

»Salut, on m’a ramené au centre parce que je pétais trop. J’espère trouver une personne qui saura m’aimer même si mes vents puent. Je suis un mâle opéré, âgé de 19 mois, et j’adorerais devenir votre chat, câlin et… odorant. Je suis très sociable, j’adore qu’on me prenne dans les bras, qu’on me caresse« .

Qu’on se rassure, Lenny a trouvé cette « personne qui saura l’aimer » malgré tout lundi dernier !