Pessimiste ou optimiste ? Découvrez la vraie nature de votre chien !

Des chercheurs de l’université de Sydney ont trouvé comment savoir si un chien est de nature optimiste ou pessimiste. Dans une étude publiée dans la revue PLOS One, les auteurs ont appris à des chiens à toucher une cible après avoir entendu un son associé à une récompense à base de lait, et à l’inverse, à s’abstenir d’y toucher lorsqu’ils entendent un son associé à de l’eau. Les chiens entendaient ensuite des sons plus ambigus, et les chercheurs qualifiaient alors d’optimistes ceux qui réagissaient au bruit, car cela signifiait qu’ils espéraient plus spontanément avoir une récompense, quel que soit le bruit.

Les chiens « pessimistes » semblaient stressés, car leur réponse au son ambigu n’entraînait pas de récompense ; en conséquence, ils arrêtaient assez rapidement de répondre au moindre bruit. Cette évaluation permettrait de savoir quel chien est plus fait pour tel ou tel travail, explique Melissa Starling, auteur de cette étude. « Ce travail peut aider par exemple les éducateurs canins à choisir leurs chiens régulateurs, à déterminer quel chien sera adapté à la tâche qu’ils lui destinent et l’éduquer en conséquence. Un chien « pessimiste », qui évite les dangers, sera parfait comme chien guide, tandis qu’un chien « optimiste », insistant et curieux, sera plus adapté à la recherche d’explosifs. » Par ailleurs, Starling souligne que cette façon de mesurer l’humeur d’un chien permettrait de renforcer les activités positives et plaisantes plutôt que de leur proposer des exercices dont le but est d’éviter la douleur ou la souffrance.

(Source : Newstat, 18/09)