10 ans d’attente pour une nouvelle vie ?

Cholita a une chance de trouver un nouveau foyer

Terriblement humain ce regard, n’est-ce pas ? Il faut dire que Cholita n’a pas eu une très belle vie jusqu’à présent. Cette ourse des Andes officiait comme animal de cirque au Pérou. Pour la rendre inoffensive, son dresseur lui a arraché toutes ses dents, et l’a partiellement amputée pour lui retirer ses griffes. Souffrant de malnutrition, elle n’a pas eu de croissance correcte, elle est donc bien plus petite que les individus de son espèce, d’ailleurs menacée. Enfin, face au stress subi, elle a développé une alopécie sévère et a perdu toute sa fourrure.

Maltraitée dans un cirque, elle aura passé 10 ans à attendre sa véritable libération

La semaine dernière, une équipe de l’ONG britannique Animal Defenders International, en accord avec les autorités locales de plusieurs pays d’Amérique latine, a mené la plus vaste opération de libération d’animaux captifs dans des cirques. Cholita a ainsi été libérée avec des dizaines de lions, de singes et d’autres animaux prisonniers.

L’état de Cholita témoigne de l’immense stress enduré

Jan Creamer, président de l’ONG, a expliqué au Daily Mail que Cholita avait en fait été retirée du cirque il y a 10 ans, mais que les autorités péruviennes avaient été incapables de lui trouver un lieu de vie décent, seulement un tout petit zoo où elle vivait seule dans sa cage : « Aucun zoo d’importance n’en a voulu parce qu’ils la trouvent vilaine, alors que c’est une si gentille bête… » Eh oui : montrer Cholita telle qu’elle est pourrait avoir un impact positif sur les visiteurs, les éduquer au respect des animaux… Mais c’est anxiogène et peu festif…

Son terrible état et son histoire ont suscité une grande émotion dans les médias britanniques et le soutien de nombreuses personnalités, comme l’écrivain Michael Bond, créateur du célèbre Ours Paddington, cousin fictif de Cholita puisqu’ils sont de la même espèce. Il a d’ailleurs accordé son parrainage au voyage organisé par Animal Defenders International. Premier du genre, ce voyage permettra d’expatrier 33 lions, singes et autres animaux rescapés des cirques sud-américains vers un sanctuaire basé dans le Colorado, aux Etats-Unis. Cholita, on l’espère, devrait faire partie du vol. L’ONG n’attend plus que l’autorisation spéciale de l’administration américaine des Eaux et Forêts, nécessaire pour le transit de l’ourse en tant qu’espèce menacée.

« J’ai écrit tant d’histoires pour enfants avec mon ours pour héros, mais là on est dans un cauchemar« , avouait Michael Bond au Daily Mail. « J’espère sincèrement que Cholita recevra tous les soins dont elle a besoin.«

L’ONG attend la réponse positive des autorités américaines pour emmener Cholita

Il suffit par ailleurs de lire les commentaires des internautes britanniques pour se rendre compte du choc émotionnel suscité par l’histoire de Cholita : incompréhension totale devant la réaction des zoos, immense compassion pour cette petite bête attendrissante et si malheureuse.

Aux dernières nouvelles, l’administration américaine serait en train de traiter la demande… Espérons qu’elle aboutisse, et le prochain épisode sera consacré à la nouvelle vie de Cholita !

Plus d’informations

L’ONG organise depuis une semaine une levée de fonds pour subvenir aux besoins de Cholita :
https://www.secure.adi-navs-ldf.org/donate.asp?id=1410&cachefixer