En Italie, les chiens sont acceptés… dans le Caddie !

Laisser votre chien dans la voiture ou attaché devant le supermarché, puis courir d’un bout à l’autre du magasin à toute vitesse, prier pour que la caissière n’ait pas besoin de changer son rouleau juste au moment de notre passage, s’exaspérer parce que le bonhomme juste avant met 4h à poser ses pots de miel sur le tapis roulant (et en fait tomber un au passage)… Des coups de speed que vous avez peut-être éprouvé 150 fois. Et vous en avez marre d’ailleurs.

Gianfranco Galantini est comme vous. Cet entrepreneur italien, gérant d’un supermarché de la chaîne Unes situé à Luino, en Lombardie, ne supportait plus ce genre de scènes. Il a donc décidé d’équiper quelques chariots de deux plaques de métal afin de pouvoir accueillir confortablement les chiens (de taille raisonnable) de ses clients au sein même du magasin. Des panneaux ont été installés pour informer les clients qu’ils peuvent utiliser ce service gratuitement.

« Nous sommes le premier supermarché de la ville à avoir mis ce système en place« , explique Galantini. « C’est un choix personnel, pas celui de la chaîne pour l’instant. Nous tenons à ce que nos clients se sentent bien chez nous. En Lombardie, la loi autorise les chiens dans les supermarchés, mais à certaines conditions : ils doivent être transportés dans un sac ou dans les bras du maître. Pour des chiens de taille moyenne, ce n’est déjà plus possible. 

Depuis le début de l’expérience, les choses se passent plutôt bien. Le personnel du supermarché désinfecte régulièrement les chariots, et « les animaux se comportent très bien et sont très dociles« , constate le gérant, lui-même propriétaire de plusieurs chiens. « Pour l’heure, il n’y a qu’un seul chien qui a aboyé la première fois qu’il est entré dans le chariot. Il n’était pas habitué, c’était nouveau pour lui. Mais aujourd’hui, il n’y a plus aucune difficulté« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par nikoimn (@nikoimn)


Selon Galantini, ses clients apprécient tellement ce service qu’ils passent plus de temps dans son magasin, ce qui est « tout bénèf » pour lui… Même les touristes étrangers de passage dans sa ville s’extasient ! « J’ai eu récemment des clients allemands qui m’ont dit que cela n’existait pas dans leur pays. De nombreux clients étrangers étaient impressionnés par cette nouveauté. Je notais d’ailleurs une certaine déception que notre sensibilité pour les animaux ne soit pas partagée au même niveau chez eux. »

A l’échelle de l’Italie, le magasin de Gianfranco Galantini fait partie des premiers à avoir mis en place un tel système. Sa chaîne serait même en discussion pour étendre cette pratique dans ses autres magasins. Il faut dire qu’en Italie, la réglementation est plus souple qu’en France par exemple, où les animaux sont interdits dans les magasins d’alimentation (sauf chiens de travail et guides d’aveugle bien sûr).

Une chose est sûre, tout le monde y gagne : l’animal qui n’attend plus dehors comme un galérien, le maître pour lequel la corvée des courses est moins désagréable, enfin le gérant du supermarché qui garde ses clients un peu plus longtemps chez lui !