Forcé d’être vegan, un chaton manque de mourir

Le Herald Sun australien raconte un cas particulièrement révélateur du dangers des idéologies, et de leurs conséquences néfastes sur les animaux…

Leanne Pinfold est vétérinaire au Lord Smith Animal Hospital de Melbourne. Un matin, deux propriétaires, qui se déclarent vegan, lui apportent leur chaton. Nourri de pommes de terre, de pâtes et de lait de riz, le chaton est dans un état de santé extrêmement critique.

« Il était extrêmement faible et il est tombé dans le coma à peine entré dans la salle de consultation. Il ne manifestait quasiment plus aucun signe vital« , raconte le Dr. Pinfold.

Le chaton a été hydraté par intraveineuse, placé sur un matelas chauffant et nourri de viande. Il a passé trois jours à la clinique, à la suite de quoi il a pu rentrer chez lui. Au passage, ses propriétaires ont reçu de la viande à lui administrer (avec, sans doute, une petite engueulade en prime).

En 11 ans d’exercice, le Dr. Pinfold n’avait jamais vu un tel cas :

« Les chats sont de purs carnivores, ils ont besoin de viande pour survivre. Si certaines personnes veulent un animal de compagnie qui ne mangent pas de viande, qu’ils prennent plutôt des lapins! Etre respectueux du bien-être animal, de la vie en général, c’est aussi respecter le régime alimentaire propre à la biologie de chaque individu. On ne peut pas entrer une idéologie dans la tête d’un chat à coups de marteau. De toute façon, un chat privé de viande cherchera à l’obtenir par d’autres moyens : il chassera et tuera la faune locale. »

Donc au cas où un doute subsisterait : non, les chats ne sont pas faits pour être vegan. Et ils ne sont sans doute pas les seuls…